Casino en ligne Suisse : quels sont les devoirs des casinos en ligne ?

En tout premier lieu, lorsqu’ils souhaitent exercer, les casinos virtuels en Suisse doivent demander une extension de concession, ce qui vise notamment à bloquer l’expansion des jeux dits illégaux.

Ensuite, les exploitants d’un casino en ligne suisse doivent s’attendre à payer des impôts sur leur maison de jeux qui iront directement dans la poche de l’AVS : en 2014 par exemple, cela représentait tous casinos virtuels confondus, la somme impressionnante de 336 millions de francs.

Les impôts des casinos virtuels en Suisse

La vision des Suisses sur les jeux de casino virtuels commence à évoluer, petit à petit.

En effet, alors qu’il y a quelques années, ces derniers voyaient encore dans les jeux de casino en ligne des jeux dangereux, destinés à les ruiner, ils commencent paradoxalement à y prendre goût.

Les dernières statistiques de fréquentation des jeux de casino sur internet le prouvent bien, les Suisses sont bel et bien de plus en plus nombreux à fréquenter des casinos virtuels et… à y remporter de grosses sommes !